Un tout nouveau forum Rp sur le thème de Fire Emblem, avec un univers, un contexte et des personnages inédits!


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Prologue] L'expédition sans retour [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu



Messages : 2
Écus : 675
Renomée : 0
Date d'inscription : 17/05/2017

MessageSujet: [Prologue] L'expédition sans retour [Libre]    Sam 3 Juin - 16:13



Les premières lueurs du jour traversent les nuages, la douce brise matinale se lève et le monde se réveille. Le claquement des sabots sur les pavés, les jacasseries des commères de la ville, le vacarme de la grande place commençant à s'animer... la capitale du grand royaume de Feanhir s'éveillait en une explosion de moult et divers son en seulement quelques heures. Aujourd'hui était l'aube d'un nouveau jour. Les ragots se diffusaient plutôt rapidement, les habitants discutaient entre eux, marmonnait, jetaient des regards sombres aux étrangers. Quelque chose d'obscur semblait se préparer, "une tempête était en approche".

Cette sombre méfiance commune provient des fiers navires marchands traversant le paradisiaque archipel de Badaw'hi pour apporter leurs précieuses et vitales marchandises à leur colonie... Après tout, il est bien normal de se méfier de personnes originaires de l'endroit peu fréquentable remplis de pirates en tout genres. Cela fait de nombreux et tristes mois que ces navires se font attaquer sans avoir une once de chance de bien se défendre. Même l'armée, assurant la sécurité aux fiers marins, ne peut rien faire pour endiguer ce qui semblerait être une malédiction pour certains, un complot pour d'autres. Tous sont cependant certains d'avoir affaire pourtant à un calme. La cause exacte de ce problème semble cependant échapper à quiconque. que ce soit du plus misérable mendiant au général le plus adulé, aucun ne sait de comment les embarcations se font littéralement vider de leur équipage et de leur trésors sans pouvoir réagir, ne laissant que des survivants sans souvenirs de leur ou leurs agresseurs, et même de ce qu'il se passe tout court.

"Radianes, Radians, nous comprenons que l'heure est grave. Nos compatriotes éloignés ont de plus en plus de mal à survivre et nous perdons aussi de fiers marins, marchands... mais surtout, des êtres proches, que tout le monde appréciaient. Malgré ces horreurs, nous ne pouvons baisser les bras. Nous devons découvrir la cause de ce cauchemar, afin de pouvoir le contrer et venger nos fidèles compagnons! Nous recrutons toute personne en bonne santé, n'ayant pas moins de seize ans, sachant manier de la magie de combat ou des armes, afin que vous puissiez protéger notre navire et donc notre objectif, découvrir la source de cette malédiction. Mettez de côté vos origines, vos crimes passés et vos préjugés! Nous savons tous que Badaw'hi est un endroit peu surs, remplis de pirates qui ne cessent de causer des problèmes. Mais, leur si je puis dire "efficacité" n'est pas assez grande pour nous causer de telles pertes matérielles et civiles! Cette aventure sera risquée, vous avez de grandes chance, tout comme nous, de ne pas en ressortir vivant. La récompense sera donc à la hauteur du risque! Mille écus! Mille écus, chacun ainsi qu'une prime selon votre efficacité! Que vous soyez un simple marin, un combattant, ou même un cuisinier, je suis sur, ainsi que mes soldats, que vous saurez vous montrer utile! Pour Feanhir!"

Sur cette bruyante grande place de la ville donc, les passants ainsi que les marchands locaux peuvent tous entendre les appels de l'armée, un de leur capitaine lançant leur campagne de recrutement. Afin de motiver le plus de gens possibles, une récompense pour chacun d'eux leur est accordée, un millier d'écu si l'équipage découvre la cause de cet acharnement anonyme. Peu de gens ont répondus à l'appel: seuls quelques sans abris et autres désespérés tente leur chance. Mais... Il n'y a pas que ces personnes qui furent sur cet endroit, ceux qui se démarquent se font surement encore attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laeva Steinn

avatar

Messages : 18
Écus : 734
Renomée : 9
Date d'inscription : 16/05/2017

Feuille de personnage
Classe: Mercenaire
Compétences & Techniques:
Inventaire & Possessions:

MessageSujet: Re: [Prologue] L'expédition sans retour [Libre]    Sam 10 Juin - 16:35

Feanhir, sa capitale : Radia, l'honneur, la gloire... tout cela était si pathétique et pitoyable. Ce ne valait pas vraiment le coup de risquer ça peau pour ça. La seule chose qui se montrait intéressante dans cette histoire c'était... l'argent. Mille écus, il faut dire que ce n'était pas si mal pour seulement monté sur un bateau et partir en terre inconnue. Mille écu rien que pour participé, et une prime si on était utile. Un contrat alléchant pour n'importe quel mercenaire ayant pour habitude de survivre au jour le jour.

Laeva Steinn faisait partie de ses gens, à qui visiblement la mort ne les effrayaient pas vraiment. Un brin de femme élevé à la dure et qui marchait, parlait, grognait, crachait et frappait comme un homme. Elle était présente ce jour là, lorsque l'annonce fut faite. Elle était à l'origine, juste de passage pour souper à une taverne et sans plus. Non... elle ne dormait pas dans les auberges, trop de racailles pervers pouvaient s'y trouver et elle avait déjà des dettes dans deux trois villages pour avoir fait exploser quelques dents à deux trois paysans qui l'avait confondus avec un bout de viande. Laeva oui... un véritable bout de mercenaire dont la lame avait du... "répondant".

Sentant la hyène et le sang sécher, certains s'écartait, elle ne sentait pas vraiment la rose mais ça, c'était le moindre de ses soucis. En fait ce n'était absolument pas un problème pour elle, à ses yeux c'était juste pratique pour pas que les loups et autres créatures carnivores sentant l'odeur de la chair humaine qui s'émane de tout être humain ne s'étant pas rouler dans la boue. Sa démarche quand à elle était assez lourde, on pourrait qualifiée cette dernière comme ayant la grâce d'un bison. Ses vieux solerets usées et rouiller grinçait et tapait contre le pavé alors que sur ses épaules, elle transportait continuellement un sac de toile dans lequel elle rangeait ce qu'elle appelait "son bordel". Sa deuxième main quand à elle était toujours pas très loin de son fourreau attaché à ses hanches. Bousculant deux trois larves peureuse n'osant pas se présenter à l'annonce, elle fut parmi cette poignée de personne désespéré qui tante leur chance. Des sans-abris, des désespérés, des fous, des meurtriers en quête de carnage. Vous parlez d'une troupe de bras casser. Si on devait mettre Laeva dans une de ses catégories, nul doute sur le fait qu’elle ne fait pas partie des désespérés. Mais cependant, elle aussi était sans-abris, sans argent et avait son petit quart d'heure de folie sur les champ de bataille. C'était une sanguinaire et sa se sentait, et cela dans tous les sens du terme. Elle puait le mort et se joignant au volontaire, elle passât à côté du capitaine de la garde sans gêne.

-Je m'engage, donc donne les écus gros tas de ferraille.

Gros tas de férail... elle aurait pue trouver mieux, tapette en armure sa sonnait mieux mais c’est le genre de truc à pas dire à une personne qui est celle à qui vous demander votre monnaie pour le casse-croûte. Un échange de regard, il semblait la dévisager, septique sur le fait qu'elle était une femme.

-Qu'est ce que tu regarde face de châtaigne ?! T'es sourd ? Je suis mercenaire!

Quand à tête de châtaigne... c'était pour la barbe. Porc-épic aurait tout aussi bien pu faire l'affaire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu



Messages : 2
Écus : 675
Renomée : 0
Date d'inscription : 17/05/2017

MessageSujet: Re: [Prologue] L'expédition sans retour [Libre]    Lun 26 Juin - 19:53

La première personne se démarquant du lot fut cette jeune femme, dont l'allure et l'état de son matériel ainsi que de ses cheveux pouvait faire hésiter n'importe qui sur le fait que ce soit une femme, finalement. L'armure grinçante, l'épée bien visible, sa démarche, tout laissait présager que cette femme allait possède un caractère limité dans le principe du combat pour la récompense: une mercenaire.

C'est à ça que le capitaine songea en premier en la voyant. en effet, comparé à elle, le reste de la troupe semblait si... Fragile, inutile. Mais bon, quitte à risquer la vie de gens, autant que cela ne soit pas celle de gens ayant la belle vie ici. Elle se présenta face à lui, le gros plan sur ses yeux montre à quel point elle est déterminée, déclarant:

-Je m'engage, donc donne les écus gros tas de ferraille.

L'ambiance, déjà pas très joyeuse, fut de nouveau alourdie suite à cette réclamation. le capitaine se posa la question, dévisageant un peu plus la dernière venue, de ce qu'elle ferait s'il ne lui donnait pas le salaire immédiatement. Mais il fut interrompu dans ses pensées lorsqu'elle poursuivit.

- Qu'est ce que tu regarde face de châtaigne ?! T'es sourd ? Je suis mercenaire!

- Je crois que c'est déjà très visible, pas la peine de gueuler, mercenaire.


Répondit-il d'un calme mais d'une voix forçant le respect, ou peut-être la colère chez la mercenaire. en tout cas, même si le franc-parler de celle-ci était plus que convainquant, le capitaine ne pouvait céder. De toute façon, il est habitué à voir des gens comme ça, provocateurs... Même si cette personne là est différente des autres: elle a l'air menaçante envers tout le monde, mais peut-être qu'elle aura son utilité. regardant de nouveau l'état de la mercenaire, il secoua la tête avant de terminer.

- Le salaire et la prime viennent après le travail, mercenaire. cependant, je pense que je vais vous accorder ceci.

Le capitaine mis la main sous son plastron, afin d'en sortir une petite bourse, avant de la tendre à la volontaire. Au moment de la lui donner, il releva rapidement la main, déclarant.

- Cette avance. Deux cents écus. Ne les gaspillez pas, c'est retenu sur votre salaire. mais avant... Signez. Une croix suffira, ainsi que votre nom et le prénom.

Il montra une feuille de parchemin, indiquant le fait que la mercenaire s'engage dans l'expédition en toute connaissance des risques, des termes de contrat et de la récompense à la clé. Après avoir "signée" le contrat, le capitaine lâcha finalement cette bourse entre les mains de la mercenaire.

- Bienvenue dans l'expédition. Nous partons demain à l'aube, au port du Nord. Soyez à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Prologue] L'expédition sans retour [Libre]    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Prologue] L'expédition sans retour [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La forteresse du Val sans Retour
» Expédition vers le Harad.
» Sans amour, sans ami(e)s et maintenant sans boulot...[LIBRE]
» Le début d'une haine sans fin [LIBRE]
» L'erreur de nos soupçons est souvent sans retour. (Manon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : Silent Storm [Forum RP] :: [RP] Carte du Monde :: Feanhir :: Radia, Capitale de Feanhir.-
Sauter vers: